Les grands z’inventeurs

Les grands z'inventeurs« Laissez-moi vous raconter la vie extraordinaire des génies du passé. Inutile de me suivre à la lettre parce que mon imaginaire aime trop la liberté. D’ailleurs, les inventeurs de mon inventaire ne sont plus là pour témoigner.
Accrochez-vous au lampadaire ou au porte-manteau, allumez la lumière, attention, on va commencer…  »

Un trou dans le coeur

Un trou dans le coeur« J’ai écrit ces souvenirs peu après mon adolescence, de manière parfois maladroite, naïve, sans le recul nécessaire pour en saisir tout leur sens.
Ce sont là des bouts de mémoire, des morceaux de vie aléatoires, des images. Les dates, je les ai oubliées.
Ce texte ressemble donc à un album de photographies intimes, à une série de moments qui refusent l’oubli. Voilà.
Première image : “ Je me tiens debout dans le salon. À ma droite, un canapé de cuir rouge, la télé est allumée. ”
La mémoire est une série d’images animées. Parfois, on aimerait en éteindre certaines, celles qui font mal, mais elles résistent, elles insistent, elles reviennent à tort et à travers. »

Dodo, les canards !

Dodo, les canards !Hélico, monsieur Guili et Fleurette vivent près de chez moi, au parc historique de Grand-Pré.
Mais la nuit, ils n’arrêtent pas de cancaner, comme s’ils se racontaient des histoires drôles. Ils dérangent tous les habitants des alentours ! Maman et moi cherchons une solution pour les faire dormir la nuit.