Vlad et moi et les nids-de-poule

Vlad et moi et les nids-de-poule« En revenant de la fruiterie ce matin, Vlad et moi, on se faisait des passes avec un morceau de glace. Comme des joueurs de hockey. Arrivés au coin de notre rue, on a aperçu un nouveau trou dans l’asphalte. Vlad appelle ça un nid-de-poule. Parfait pour jouer à notre jeu préféré ; le premier qui réussit à envoyer la motte de glace exactement au centre du trou, gagne.

(…) — Statue ! m’a crié Vlad en se cachant derrière un poteau d’électricité (une chance qu’il est mince).
Il m’a fait digne de me taire et de jeter un coup d’œil en direction de notre porte d’entrée. Monsieur Sansregrets sonnait chez nous, une enveloppe rouge au bout de la mitaine. Elle devait sûrement contenir les résultats des tests imbéciles de cet automne. »

Je ne veux pas connaître les résultats des tests. Ni Vlad d’ailleurs.