Les hyènes rôdent toujours

Les hyènes rôdent toujoursEn Afrique, l’hyène est associée aux forces du mal, aux pouvoirs magiques. Infatigable, elle traque ses proies et parvient à ses fins en épuisant ses victimes. Prisca Kayitesi, nouvellement immigrée à Montréal, semble avoir été choisie par une hyène particulièrement vorace qui a déjà fait quelques victimes dans les ruelles de la métropole.
Esseulée, angoissée, la jeune fille n’aura d’autres choix que de se confier à Ève-Marie Provençal, sa voisine lunatique et volubile. Les deux adolescentes seront confrontées, bien malgré elles, au passé de Prisca, écho des mille collines.
Cette dernière réalisera que peu importe où elle se trouve, et malgré un père surprotecteur, les hyènes rôdent partout et elle doit être prête à les affronter. Mieux vaut alors être bien entourée et croire très fort en l’amitié et l’amour.