L’atlas ne répond plus

L'atlas ne répond plus« Le regard d’Alphonse a changé. Des lumières s’y sont allumées et ont ravivé le bleu extraordinaire de ses yeux. Jean-Sébastien est fasciné par la transformation. Tout à coup, une main glacée se pose sur sa propre main et la retient avec fermeté. Les secondes s’écoulent, interminables. Le regard se fait dur, la bouche du vieillard se crispe et les paroles sortent comme des couteaux :
— Tu n’as pas honte de détruire ce qui ne t’appartient pas ? Qui que tu sois, sors de ce corps et laisse mon petit-fils en paix ! »

L’atlas est de retour

L'atlas est de retour« — Maman, il faut faire quelque chose pour eux. Je ne peux pas laisser mes amis subir un châtiment aussi effroyable.
— Voyons, Jean, c’est impossible. Cela s’est passé il y a plusieurs siècles déjà.
— Mais… si on utilisait l’atlas ?
— L’atlas a disparu, mon grand. Et, de toute façon, que pourrais-tu y faire ? Un enfant seul, même un adulte, n’aurait pu empêcher ce terrible crime qu’a été l’esclavage. Rendors-toi, maintenant. Le jour de ta compétition approche, tu dois être en grande forme. »

Comment se déroulera la compétition d’escrime ? Jean flaire quelque chose d’anormal.

L’île à la dérive

L'île à la dérive« Je pince le bras de Diego.
– Aïe ! Pourquoi fais-tu ça, Marianne ?
– Je voulais juste m’assurer que je ne rêvais pas. Je commençais à penser que j’étais seule dans mon cauchemar.
– Tu n’es pas seule, me confirme-t-il en frottant son bras. Je réfléchissais. Ce n’est pas logique… Les tremblements de terre, les explosions, les bruits de déchirement, le pont qui décroche… J’ai l’impression que…
– Que quoi ?
– Que l’île s’est mise à bouger.
– Ah bon ! Monsieur « Je sais tout » voudrait-il m’expliquer pourquoi l’île de Montréal bouge ? »

La mère de Marianne est partie en voyage sans elle. Pourquoi n’aurait-elle pas sa croisière, elle aussi ?