1-800 enfants (pas) contents

1-800 enfants (pas) contents« Évidemment, être parfait, ce n’est pas donné à tout le monde.
De notre côté, ça va. Ce sont mes parents qui trouvent ça plus difficile. Ils essaient, les pauvres, mais leurs techniques ne sont pas encore tout à fait au point.
Alors, ils ont besoin d’encouragements.
Ça s’appelle du renforcement positif.
Il paraît que c’est très important de souligner les bons coups des enfants.
Ça doit également fonctionner pour les parents, non ?
Ce soir-là, en voyant mon père pleurer en cuisinant, je lui ai dit :
— Ne te mets pas dans cet état-là. Ta soupe à l’oignon est dé-li-ci-eu-se ! »