La fontaine de vérité

La fontaine de vérité« Arrivée à la fontaine, elle trouva là tout un attroupement. Mathurine, ayant aperçu Babette,joua des coudes pour la retrouver.
– Qu’est-ce qui se passe ? lui demanda-t-elle.
– Le diable est dans la fontaine, répondit l’autre. Regarde : l’eau est toute verte. Le vert, c’est la couleur du diable, dit-on.
– Mais non ! la couleur du diable c’est le rouge. Rouge comme l’enfer.
Mathurine eut une pensée pour sa tante.
– C’est Dame Flavie qu’il faut aller quérir ! C’est la plus savante dans les secrets de la nature. »

« … – J’ai versé le contenu de la marmite sur les rochers, derrière la maison, là où c’est toujours humide…
– Malheureuse! Le ruisseau qui coule de la montagne passe ici avant d’aller alimenter la fontaine du village. Qu’est-ce que tu avais donc concocté dans cette marmite ? »

Le don de la septième

Le don de la septième« – La télévision et les ordinateurs n’existaient pas, mais la radio prenait beaucoup de place dans nos vies. Il y avait peu d’automobiles dans les rues et elles voisinaient les voitures tirées par les chevaux. Nous avions un frigo à la maison, mais la plupart des familles devaient se contenter d’une glacière, sorte d’armoire qu’on garnissait de blocs de glace.
– On dirait que tu parles d’un autre monde…
– Et puis, durant les dernières années de mon enfance, il y avait la guerre. À peu près à cette période, j’avais commencé à rédiger un journal personnel. »

Zapper ou ne pas zapper ? voilà la question

Zapper ou ne pas zapper ? voilà la questionQuelle est la plus grande invention du siècle ? Difficile à dire. Katia et Jérémie ont choisi de faire leur exposé oral sur le zappeur. Oui, oui, ce petit bidule qui permet d’ouvrir la télé à distance aussi bien que la porte du garage.
Le père de Katia travaille sur un zappeur nouveau genre qui en fera voir de toutes les couleurs à nos deux héros.
Apparitions, disparitions, téléportations : zapper ou ne pas zapper ? voilà la véritable question !