Charles et le royaume maudit

Charles et le royaume maudit« Un rugissement terrible interrompit le Chevalier David, qui dégaina sa longue épée et scruta le brouillard.
— Qu’est-ce que c’était ? dit Ariane, qui serra son enfant de plus belle.
Ses efforts pour faire taire les pleurs du petit Charles échouèrent : il s’époumonait, visiblement effrayé par le beuglement qui avait transpercé le silence des brumes.
Le coeur battant, les pires craintes de Simon venaient de se matérialiser et les racontars semblaient prendre tout leur
sens. Il réfléchit à vive allure avec l’espoir de trouver une voie qui lui permettrait de sauver sa femme et son fils.
Sans avertissement, un bras énorme surgit de l’épais brouillard et frappa David au flanc. »

« — Ces terres appartiennent au roi ! Ta présence ici ne peut être tolérée.
Le rire gras résonna une fois de plus.
— Le roi a égaré sa couronne.
C’est moi qui suis la loi, maintenant.»