Secrets sous le soleil

Secrets sous le soleil– Comment as-tu pu faire ça, maman ? Tu nous as vendues aux Prénélus, Tamara et
moi ! Tu as fait de nous deux leurs servantes, leurs esclaves !
Des mots terribles de la jeune Fedline envers sa mère !
Comment celle-ci pouvait-elle les mériter ? Elle ne voulait pourtant que le bien
de ses deux filles; ainsi, elle les avait placées dans une famille bourgeoise de
la ville voisine, espérant qu’elles pourraient fréquenter l’école là-bas. Elle
en avait fait des restavek.
Avait-elle mesuré toutes les implications de son geste ? Les mots de Fedline lui
font prendre conscience de la vie infernale de ses deux filles dans leur famille
d’accueil. Une situation qu’elle n’avait pas pressentie et surtout pas souhaitée.
Cependant, quel motif secret l’avait poussée à prendre cette décision ?

Le troisième mur

Le troisième mur«–Frédéric vous manque n’est-ce pas ?
— Oui ! IL me manque en effet ! Terriblement, douloureusement ! Aujourd’hui, je peux le dire : qu’aurait été cette vie si je ne L’avais pas croisé sur mon chemin, LUI ! Je suis certain que je n’aurais pu faire la carrière que j’ai faite sans sa présence. La musique ne me suffisait pas. Toute grande et sublime et puissante qu’elle soit, la musique ne peut à elle seule remplir toute une vie. En tout cas, pas la mienne. Une piscine pleine d’eau reste une piscine vide s’il n’y a pas quelqu’un avec vous pour s’y baigner. Non ?… C’est pour LUI que j’ai joué durant toute ma longue carrière et c’est encore pour LUI que je jouerai ce soir. »

« Pour l’heure, je n’ai qu’un seul amour, qu’un seul univers, qu’une seule beauté qu’il me faut travailler à conquérir : c’est la musique. Rien d’autre ne m’a jusqu’ici rendu plus heureux… »

Les Oiseaux de bonheur

Les Oiseaux de bonheurMon grand-père divorcé est parti et il n’est jamais revenu. Il écrit de temps en temps, des vraies lettres sur du vrai papier plié dans une vraie enveloppe que le facteur dépose quatre, cinq fois pas année dans notre casier de l’immeuble. Dernièrement, il nous a annoncé son ardent désir de retrouver sa fille adorée, ma mère, mais surtout moi, son petit-fils, qu’il n’a pas revu, sauf en photos. Mon amie Coralie croit que ce serait une bonne idée de présenter mon grand-père à sa grand-mère. Elle aimerait que tous deux deviennent des amoureux. Avec notre copain Oussama, nous préparons donc une rencontre qui paraîtra improvisée.
Mais une sacrée surprise nous attend. Parce qu’il y a vraiment beaucoup de choses qu’on ignore à propos de mon grand-père, de la grand-mère de Coralie… et des oiseaux de bonheur.

«–Mais enfin, pourquoi tu tiens tant à lier mon grand-père à ta grand-mère ? Elle n’est même pas divorcée,
ni veuve, ni séparée…
– Je ne te parle pas de la
remarier, mais de lui trouver un joli compagnon… »