La théorie du poisson

La théorie du poissonEs-tu déjà allé à la pêche ?
As-tu remarqué que les pêcheurs que
tu rencontres sont toujours les meilleurs ?
Ils ont tous de drôles de théories
qu’ils tentent souvent d’imposer aux autres.
Moi, j’adore pêcher avec mon grand-père.
Selon lui, à la pêche comme dans la vie, je dois
découvrir moi-même ma propre théorie.
C’est ce que je compte faire cet après-midi.
Je réfléchis à tout ce que la pêche
m’a appris.
Qui aurait dit que j’étais
capable de philosopher ainsi
et d’en retirer vingt petites
leçons de vie ?

Ça ira mieux demain

Ça ira mieux demain

Comme beaucoup d’enfants aujourd’hui, la petite Juliette est précipitée dans un drame familial qu’elle n’avait pas choisi.
Les parents se séparent et notre héroïne doit commencer une nouvelle vie : survivre la moitié du temps chez son père et l’autre moitié chez sa mère.

Déchirée par la situation, Juliette doit trouver des solutions à tous les problèmes qui se posent : comment vivre sa peine ? Comment faire face à l’ennui ?
Et en plus, au-delà du drame familial, comment réconcilier deux oursons qui se chamaillent de plus en plus ?

Heureusement, cette phrase, « Ça ira mieux demain » donne un peu d’espoir pour surmonter les difficultés. Ainsi, d’un lendemain à l’autre, après de nombreux ajustements, la vie reprend le sens que notre petite Juliette veut bien lui donner….

Ti-Prout

Ti-Prout« Personne ne m’appelle Jérôme. Mon père, ma mère et tous mes amis me surnomment Ti-Prout parce que je pète tout le temps. Ce n’est pas de ma faute. (…)
Quelques fois, je fais de petits prouts de rien du tout. Ils sont silencieux et ne sentent presque rien : je les surnomme mes roses. Les prouts de taille moyenne, je les surnomme mes papillons, et les gros prouts qui font beaucoup de bruit s’appellent des éléphants. »

Jérôme est donc rejeté. Il finira par combler sa solitude en rencontrant une fillette qui a… le même problème que lui !