Enjamber le temps (et ses miroirs)

Enjamber le temps (et ses miroirs)Les parents de Florence, Alice et Lui, prennent une pause. Et si elle reste avec sa mère à la maison, Lui, part s’installer dans le chalet d’un ami près du fleuve. Alors que Florence attend
impatiemment son retour, Lui entame l’écriture d’un journal, afin de tenir la route
et de pouvoir reconnaître le chemin au retour.

Après Mon coeur après la pluie, Un gouffre sous mon lit, Suivre le lapin blanc et Nous sommes ce continent, Lui revient dans Enjamber le temps (et ses miroirs) poursuivre son histoire.

Les Nordiques n’ont pas froid aux yeux et autres poèmes sportifs

Les Nordiques n’ont pas froid aux yeux et autres poèmes sportifs

« Qui a dit que la poésie et le sport
ne font pas bon ménage ?

Certainement pas Pierre Labrie. Les Nordiques
n’ont pas froid aux yeux s’articule sur trois
sections pour autant de grands thèmes,
soit le hockey, les disciplines olympiques et les
sports de longue haleine.

Les poèmes sportifs et les textes informatifs
de ce livre feront battre le coeur de ceux qui en
oseront la lecture.

Prêts ? 1, 2, 3, lisez !

Des poèmes pour la route

Des poèmes pour la routeSoulières éditeur récidive la formule « Une petite vache, un poème » avec un nouveau quatuor d’auteurs formé de deux couples dans la vie : Nadine Descheneaux-Pierre Labrie et Colombe Labonté-Robert Soulières.
Des poèmes pour la route regroupe 50 petites vaches illustrées par Caroline Merola, petites vaches apparaissant à l’endos de chacun des livres de la collection Ma petite vache a mal aux pattes.
Depuis 1996, Caroline Merola aura donc illustré plus de 150 vaches différentes ! Dans ce nouveau recueil, on retrouvera avec plaisir des textes poétiques, loufoques et sérieux autour de ce bovidé sympathique à qui il arrive plein d’aventures.
L’ouvrage Oh ! la vache, publié en 2010 et Finaliste au Prix TD regroupait 100 petites vaches sous la plume d’Alain M. Bergeron, l’instigateur de ce projet, accompagné d’Édith Bourget, Guy Marchamps et de Colombe Labonté.