L’année du sorcier

L'année du sorcier« Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, mais c’est toujours difficile d’être un nouvel élève dans une école. C’est pire encore quand on est le premier nouveau depuis des années. »
Ma sixième année allait être une année de rejet, de moqueries et de solitude. Une année où je serais obligé de me cacher, de mentir…
Et même de me faire passer pour un sorcier.
Il faut dire que je n’y serais jamais parvenu si ma tante Tine n’avait pas eu la réputation d’être elle-même une sorcière.
Ou si David-le-Roux n’avait pas été aussi peureux.
Ou s’il n’y avait pas eu cette bouteille de Coca-Cola. Mais je saute des étapes. Mieux vaut raconter l’histoire dans l’ordre.»