X

X

XDepuis que le roi Léon
est tombé amoureux de
la Grande Décoratrice,
les temps sont durs pour
les félins du royaume.
Ceux-ci veulent y mettre un
terme et nos conspirateurs tout
en griffes ont décidé de se débarrasser
de l’élément perturbateur.
Ils multiplient alors les ragots sur son
compte. Les médisances pleuvent sous
forme de billets anonymes.
Sans tomber totalement dans le panneau,
le roi aimerait bien aller au fond des choses et savoir
qui se dissimule derrière ces mots pas très doux.
Le roi Léon se lance donc dans une enquête et fera
en sorte que l’ordre soit rétabli au palais.

La Bête et la Belle

La Bête et la BelleUne autre aventure
de Maxime dans l’univers
de la réécriture
des contes classiques.

Et si l’on compte bien, c’est déjà sa neuvième incursion
dans un conte classique pour le plus grand plaisir de
tous… sauf des personnages de ces contes qui sont
particulièrement chamboulés.
C’est maintenant au tour du
conte La Belle et la Bête
de subir les plans rocambolesques
de Maxime qui
s’en donnera à coeur joie
même si c’est seulement une
histoire d’amour

La petite peste du roi Léon

La petite peste du roi Léon— Vous faites un peu de fièvre. Et je constate que vous avez un bouton sur le nez.
— Est-ce grave ?
— Je ne sais pas encore.
Dites-moi, Sire, allez-vous souvent à…
— Pardon, dogdeur, bais je dois… je dois…
Le roi Léon fonça au cabinet. Prout, vlouf, ploc-ploc-ploc.
— Bon. J’ai la réponse à ma question, déclara maître Nivel quand il revint. Le nez bouché, la fièvre, le bouton, les besoins pressants… Impossible de se tromper. Vous avez la vid-Q-vite.
— Gu’est-ce gue c’est ?
— Une sorte de petite peste. Une maladie très contagieuse. Elle n’est pas mortelle, mais elle est fort déplaisante. Je vais devoir vous mettre en quarantaine.