Marguerite, la vache à hublot

Marguerite, la vache à hublotDans la classe de madame Fanny, on compte plusieurs élèves qui ont un animal domestique : chien, chat, perroquet, lapin, poisson, crapaud et même une tarentule, avec ses huit pattes, ses huit yeux et ses huit lettres.
Mais il y a également Karine qui a une… vache ! Oui ! Une belle grosse vache avec des taches noires et blanches. Elle s’appelle Marguerite. Ah, mais elle n’est pas une vache comme les autres, cette Maggy !
Karine et Marguerite, c’est avant tout une formidable et touchante histoire d’amitié entre deux êtres que le hasard a réunis. Et pour une fois, on peut affirmer que le hasard a bien fait les choses !

Le jour où j’ai perdu la tête

Le jour où j'ai perdu la tête« Devant mon refus d’obtempérer, le policier décide de sévir.
— Vos papiers d’identité, s’il vous plaît.
— Euh… Je ne les ai pas.
— Où sont-ils ?
— Dans mon portefeuille… qui se trouve dans mon pantalon.
— Quel pantalon ?
— Celui que je porte.
— Je ne vois aucun pantalon.
— C’est que… mon corps est parti avec. Vous vous doutez bien que si j’avais mes jambes, je ne ferais pas le pied de grue ici.
— Vos jeux de mots ne m’amusent pas, jeune homme. »

« Ploc ! Ma tête tombe dans la rue, entre le véhicule et le trottoir. Dans une flaque d’eau sale en plus. Aussi bien dire que mon rendez-vous avec Juliette Papineau vient de tomber à l’eau ! »

La lettre F

La lettre F« Je m’appelais Serge Féneau et la chasse était ouverte.
Où aller quand on ne peut rentrer chez soi ? »

« Ce n’était pas la première fois que je voyais quelqu’un mourir.
Cette fois, c’était très spécial, parce que je connaissais bien Daniel Fauteux.
… À certains moments, c’était le grand ménage et on menait de grandes opérations d’assainissement.
Les coupables n’étaient jamais punis.
Jamais.
Alors, soudain, j’ai compris. Mes mains tremblaient.
Je fis un effort pour me calmer, car ma nervosité pouvait me rendre suspect.
C’était vraiment le moment où il fallait passer inaperçu. J’ai réussi à me contrôler et je me suis enfui. »