Quatre filles en art

Quatre filles en art« J’ai eu la chance d’aller à Paris, grâce à une bourse du Conseil des Arts du Canada. Parmi les archives de la bibliothèque de la Comédie-Française, j’ai touché des lettres écrites de la main de Sarah Bernhardt.
Au Théâtre de la Ville, j’ai vu la scène d’où elle s’est fait applaudir soir après soir. Sur la rue Cambon, à la maison Chanel, je me suis assise dans l’escalier où ont défilé des centaines de mannequins sous l’œil critique de Coco Chanel. Quelle expérience ! Cela m’a permis de baigner dans l’univers de ces femmes extraordinaires.
J’ai aussi réalisé qu’être artiste, ce n’est pas seulement être talentueux en dessin ou en musique. Sarah, Agatha, Mary et Gabrielle n’étaient pas nécessairement douées quand elles ont commencé leur métier d’actrice, d’écrivaine, de chanteuse ou de designer de mode.
De plus, vers les années 1900, les femmes artistes étaient mal perçues. On disait qu’elles étaient frivoles. À leur façon, ces artistes ont exprimé ce qui les préoccupait et elles ont inventé des rythmes, des vêtements et des récits qui n’existaient pas encore. Si on les admire aujourd’hui, c’est parce qu’elles étaient passionnées et persévérantes et qu’elles n’ont pas eu peur du jugement des autres. »

Moi, Zèbre Bouchard

Moi, Zèbre Bouchard« Quand je me présente, les gens rient et, jusqu’à maintenant :
– 483 personnes m’ont dit que mon prénom était un nom d’animal
– 74 m’ont demandé comment j’avais fait pour m’échapper de la savane
– 56 ont ri et ont dit : « Ah oui? Moi, c’est Éléphant » ou encore « Enchanté, je me nomme Kangourou! ».
Vous riez, hein? Hé bien, je vais vous dire quelque chose : ce n’est pas drôle du tout ! »

Quand la vie ne suffit pas

Quand la vie ne suffit pas• Quentin recherche l’artiste peintre qui peut sauver la femme qu’il aime…
• Serge occupe un collège abandonné qu’on s’apprête à détruire…
• Nina, une danseuse, se remémore l’époque où elle habitait la mystérieuse Cité…
• Rêvant de guérir Beethoven de sa surdité, Freidrich fait un singulier voyage dans le temps…
• Aidée par Don Quichotte, une enseignante apprend le véritable courage à Ludovic…
• Paulette se demande pourquoi le nouveau gardien du cimetière s’entête à retirer l’écorce d’un arbre mort…
• Victor Miller se retrouve en Cour parce qu’il aime trop le cinéma et surtout les fins heureuses…

Sept époques et sept lieux différents.
Sept formes artistiques en toile de fond.
Sept histoires aux fins surprenantes.

Édition 2008
1ère parution en 2006 – ISBN 978-2-89607-047-3 / EAN 9782896070473