Gigi

Gigi« Le plan que Paul avait conçu consistait à pénétrer chez Louise Turcotte, dite Loulou la guidoune. Pour moi, ce sobriquet faisait référence à la façon particulière de s’habiller de Mlle Turcotte : une manière extravagante qui ne manquait jamais d’attirer l’attention lorsqu’elle sortait de son appartement. Les hommes sifflaient et klaxonnaient, les enfants et les femmes la montraient du doigt. »

Mélissa Anctil nous offre neuf tableaux nostalgiques, dérangeants et drôles, liés à des événements de l’enfance. Neuf chroniques où, étrangement, chacun pourrait se reconnaître.