Le visiteur du soir

Le visiteur du soir

« Le journal ne mentionne nulle part le billet qu’ils ont laissé pour signifier que c’était un emprunt.
– Nous voilà dans de beaux draps, lance Vincent. »

« Charles et Vincent dévalent les escaliers aussi vite qu’ils le peuvent. Dans sa course, Charles protège du mieux qu’il peut son précieux butin.
Courir, sortir au plus vite du musée : tel est l’objectif. Ne jamais regarder en arrière pour ne pas perdre de temps.
Fuir. Courir à bout de souffle. À toutes jambes. Enfin, le hall d’entrée. Une victoire. Une dernière porte et c’est la rue Sherbrooke et trépidante animation.
La porte s’ouvre. L’alarme retentit effroyablement… »

Édition 2010 (1ère parution en 1980)

Le chevalier de Chambly

Le chevalier de Chambly« – D’accord, d’accord, petit chevalier, dit Alice Maléfice. Allons-y pour trois épreuves. Je me suis laissé emporter par l’inflation. Cinq épreuves ou trois, au fond c’est pareil, puisqu’aucun chevalier n’a pu les réussir jusqu’à aujourd’hui. Ils sont tous décédés avant la troisième épreuve. AAAAAhhhhh AAAAAhhhihihi ! Que c’est drôle. Je croule ! Je craque ! AAAAiiiiiiihhhi !
– C’est mourant en effet, répète le bouffon.
– Après la réussite des trois épreuves, nous pourrons ramener la princesse Diana ? demande le chevalier.
– Bien sûr, vous avez ma parole.
(…) – Et la première épreuve consiste en quoi ? »

Ce roman est écrit en HD : hautement drôle !
Lire à la température de la pièce.

Un couteau sur la neige

Un couteau sur la neige« — Si c’est toi qui racontes ton histoire, ça pourrait t’aider devant un juge… Silence.
Les joues rougies, le garçon reste renfrogné, le regard rivé sur ses genoux. Il renifle.
— Tu ferais mieux de parler. Sinon un de tes copains le fera. »

« Deux infirmiers poussent une civière à toute vitesse. Zigzaguant dans les espaces restreints, ils jettent un oeil préoccupé sur le garçon mince au teint basané et aux cheveux noirs qu’ils transportent, et qui marmonne, à peine conscient.
Le cortège fonce vers une salle d’opération blanche de lumière.
À l’intérieur, un chirurgien et un anesthésiste finissent de se mousser les mains avec un savon désinfectant. Un coup d’oeil rapide confirme ce qu’on leur avait annoncé : le temps presse, la vie du jeune homme est sérieusement menacée. »