Molécule et le fil des évènements

Molécule et le fil des évènementsMolécule n’est pas grande, c’est même là son moindre défaut comme le dirait un insecte bien connu. Est-ce pour cela ou pour tout autre chose qu’elle tombe inopinément dans un pays inconnu, mais plutôt grand, où pullulent des individus peu recommandables qui ont perdu toute trace d’humour et qui la prennent pour ce qu’elle n’est pas ? Un pays où tous les livres se sont effacés ? Un pays où il faut, pour découvrir ce que l’on est vraiment, manger une étrange soupe assez fade dont personne ne connaît la recette ? Et qui sont ces gens qui ne savent rien sur rien et qui écrivent n’importe quoi sur tout ?
Des érudits ou des imbéciles ? Une chose est sûre, Molécule n’a pas envie d’être là, mais on ne lui a pas donné le choix.

Lire l’article sur notre blogue : Hommage à Francis Back

La leçon de trombone

La leçon de trombone« Ça me prend un temps fou pour me rendre à mes cours. Et puis, un trombone, c’est plutôt encombrant. Il commence à pleuvoir.
Évidemment, je n’ai pas pris mon parapluie. Avez-vous déjà essayé de monter dans un autobus avec un parapluie ET un trombone ? Bonne chance…
J’aurais pu choisir la clarinette, le hautbois ou la trompette. Enfin, un instrument plus compact, qui se défait en morceaux qui logent dans une boîte de dimension raisonnable. Ou sinon, tant qu’à me promener avec un truc de deux mètres de long, j’aurais pu opter pour quelque chose de plus cool. Une guitare par exemple. Électrique.
(…) Non, moi, il a fallu que je choisisse un instrument plein de tuyaux qui sonne comme un lavabo. »

Marcello

Marcello« À la récré, avec Antoine et Amir, on essayait le ballon neuf.
Une vraie bombe, ce ballon ! Paf !
Il frappe la plus haute branche de l’arbre.
Quelque chose dégringole.
C’est un oeuf. Et par miracle, il n’est pas cassé.
D’après madame Camille, c’est un oeuf de goglu ou quelque chose du genre.
Elle dit qu’il faut le garder au chaud.
Deux jours plus tard, un oisillon sort… »