Voyage au bout de l’exil

Voyage au bout de l'exil1755. Déportation des Acadiens. Jacques Leblanc refuse de partir et s’enfuit dans les bois. À demi-mort, il est secouru par une bande micmaque qui l’adopte. Il se rétablit, mais une flèche de Cupidon l’atteint en plein coeur.
Retenu captif lors d’un passage à Louisbourg, il s’évade. En chemin, il est attaqué par une ourse. Il la terrasse et adopte son ourson. Avec lui, il traverse la Nouvelle- France en guerre pour retrouver sa mère. Dans sa quête, il est soutenu par ses amis micmacs avec lesquels il rivalise de courage pour affronter les dangers de la forêt.
Amours, aventures et retrouvailles, le tout truffé de rebondissements bien servis par une écriture nerveuse; voilà les ingrédients d’un roman à dévorer.

.

« Homme fait à seize ans, il se savait capable de rejoindre la tribu à qui il devait la vie et où il avait trouvé l’amour. Impossible de fuir. La nuit, on l’enchaînait dans la cale; le jour, il pouvait vaquer à son travail, mais on l’avait à l’oeil. »

Les Effacés

Les Effacés

J’étais en train de rédiger ce texte, en quatrième de couverture,
pour vous inviter à plonger dans cette histoire. J’avais utilisé des
tournures de phrases édifiantes, genre « j’ai voulu rendre lisible ce
qui était devenu illisible », lorsqu’elle est apparue de je ne sais où. Elle
paraissait offusquée :
— C’est nul, complètement nul, qu’elle m’a dit. Vous n’allez pas
afficher cette médiocrité derrière NOS livres ?
J’aurais voulu lui répliquer que c’était aussi un peu le mien, mon
livre, mais elle ne m’a pas laissé le temps de formuler quoi que ce soit.
Elle m’a tout de suite dicté :
— Allez, écrivez : « Vous tenez entre les mains quinze chefs d’œuvre,
des pépites littéraires issues de la ruée vers l’art d’écrire du
XIXe siècle. Ces romans, adaptés à notre époque, regroupés en un seul
volume, sont soutenus par un récit original et fascinant ».
Je n’aurais jamais osé aller si loin, mais voilà, c’était dit. Et par
madame Dacre, la moins effacée de tous les Effacés de ce livre.

Les trois larrons

Les trois larronsLa légende raconte que Jonas s’est retrouvé à l’intérieur d’une baleine. Mais celui dont il est question ici n’a jamais vu de baleine, ni même d’océan. C’est un simple adolescent un peu naïf qui tourne mal en fréquentant une bande de jeunes délinquants. Après avoir volé une voiture, pourchassé de toutes parts, Jonas trouve une alliée improbable en la personne de Marie, une jeune fille de son âge.
Malheureusement, Marie a ses propres problèmes et, pire, elle ne vit pas au XXIe siècle, mais en 1734.

« La BMW ressemble à un félin de métal qui ne demande qu’à ronronner. Je m’approche de la mécanique bleue, je mets la main sur la poignée de la portière et un frisson me parcourt l’échine. Plus qu’un geste à faire et je bascule dans la délinquance. Je n’ai pas peur. Je m’en fous. »