La forêt aux mille et un périls

La forêt aux mille et un périls«–Il faut absolument que je rentre chez moi, monsieur ! Tout de suite !
Indiquez-moi comment on sort d’ici et vous ne me reverrez plus jamais !
Et je vous jure que je ne parlerai pas de vous à mes parents !
Une expression de sympathie, presque de pitié, a adouci ses traits. Il m’a regardé comme un grand-père regarde son petit-fils. La panique m’a quitté. Subitement, l’idée que cet homme puisse songer à me faire du mal m’a parue absurde.
— Je ne puis rien pour toi, hélas ! m’a-t-il avoué avec douceur. Au cours des siècles, des gentilshommes sont venus ici par milliers afin de tenter l’aventure. Aucun d’eux n’a eu l’occasion de raconter ses exploits.
Cette forêt est une prison. J’ajouterais : une tombe ! »

L@ m@lédiction

L@ m@lédiction« Attention tout le monde !
Une fois que tu as commencé à lire ce message, tu dois continuer et le lire au complet…
Tu n’as plus le choix.
La malédiction de Lamti Rocher est déjà sur toi.
Je suis fâché contre moi et contre Xavier Beaulieu. Je sais que je n’aurais pas dû ouvrir ce message et que mon ami n’aurait pas dû me l’acheminer. (…)
J’ai vingt-quatre heures pour expédier ce fichu message à vingt-sept personnes ou plus. »

Alba, la femme à barbe

Alba, la femme à barbe« Un petit quelque chose chatouillait Alba au menton.
Elle avait environ douze ou treize ans.
En passant devant le miroir, elle vit trois poils qui lui poussaient justement là, sur le menton.
Ah ! les vilains. Elle prit le rasoir de son père et les coupa net.
Seulement, le lendemain, les poils repoussaient.
Elle coupait et ils repoussaient de plus belle. (…)
— Cette barbe ne va pas m’empêcher de vivre ma vie.
J’en ai assez de me morfondre. »