Le Rhinoféroce, le Cocodile et leurs amis

Le Rhinoféroce, le Cocodile et leurs amisLe Rhinoféroce, le Cocodile et leurs amis

Quand on ouvre la porte de l’imaginaire,
on ne sait pas trop à quoi on a affaire.
Il y a là-dedans tout un bestiaire
qu’il faut dompter à la petite cuillère.
Là se mélangent différents animaux
qu’il faut saisir avec le lasso des mots.
Venez manger la soupe à l’alphabet,
le plus créatif de tous les mets.
Traversez les portes du mystère,
croquez dans la vie avec l’ours molaire,
de vos inventions soyez tous fiers.
L’imaginaire transforme l’univers.

Des poèmes pour la route

Des poèmes pour la routeSoulières éditeur récidive la formule « Une petite vache, un poème » avec un nouveau quatuor d’auteurs formé de deux couples dans la vie : Nadine Descheneaux-Pierre Labrie et Colombe Labonté-Robert Soulières.
Des poèmes pour la route regroupe 50 petites vaches illustrées par Caroline Merola, petites vaches apparaissant à l’endos de chacun des livres de la collection Ma petite vache a mal aux pattes.
Depuis 1996, Caroline Merola aura donc illustré plus de 150 vaches différentes ! Dans ce nouveau recueil, on retrouvera avec plaisir des textes poétiques, loufoques et sérieux autour de ce bovidé sympathique à qui il arrive plein d’aventures.
L’ouvrage Oh ! la vache, publié en 2010 et Finaliste au Prix TD regroupait 100 petites vaches sous la plume d’Alain M. Bergeron, l’instigateur de ce projet, accompagné d’Édith Bourget, Guy Marchamps et de Colombe Labonté.

Cendrillon au pays des cannibales

Cendrillon au pays des cannibalesJ’accuse hier
De ne pas être demain
J’accuse les heures
De courir
Comme des pantins naïfs
J’accuse l’arbre Battu
De céder à la brise
J’accuse la mort
De venir me chercher
Sur des tapis d’étoiles

Je t’accuse
D’être là où je ne suis pas
Je m’accuse d’éteindre
Les flambeaux du cosmos
Je m’accuse d’être l’arbre
Par la brise
Battu

Et s’il y eut un génie
Ce ne fut pas moi

Des trottoirs usés
Sous mes pieds d’enfant
Résonnent la vieillesse
De jours incurables