Sans tambour ni trompette

Sans tambour ni trompette« – J’entends des pas, Boris ! Cachons-nous ! N’oublie pas que l’assassinat a été commis ici même ?
– Crapuleux ?
– Oh non ! La porte s’ouvre !

Première leçon à l’intention des futurs auteurs de roman : n’oubliez jamais de verrouiller la porte de votre chambre, quand vous écrivez ! Un petit frère est si vite arrivé.
– Viens-tu jouer à la police ?
– Penses-tu que j’ai le temps de m’amuser ? J’écris ! »

À défaut de pouvoir vivre de grandes aventures, Dominique a décidé d’en inventer.

Trafic à New York

Trafic à New York« Le bateau partait dans soixante-quinze minutes. Que faisait donc son père ? Fébrile, ce dernier surgit tout à coup sur le pont. Il était dans tous ses états. La précieuse valise n’était pas dans la soute; elle avait bel et bien disparue.
– Je ne vois qu’une… pfff… pfff… ex… explication : on a oublié une va… pfff… pfff… valise à… pfff… l’hôtel, articula le père en tentant de reprendre son souffle.
Nicolas se souvenait maintenant que, au moment où son père réglait la note de l’hôtel, il avait remarqué quelques individus inquiétants qui semblaient loucher sur leurs bagages, l’oeil avide et malsain. »

Pio Tchi aux grands pieds

Pio Tchi aux grands pieds« Pio Tchi a appris à marcher avant de parler. Une vraie catastrophe ! Ses grands pieds fracassaient tout : son petit lit, sa commode, le plancher et même la niche de Bobo Tchi, notre chien. Bobo Tchi a bouclé ses valises. Papa et maman désespéraient. Que faire pour tempérer les désastres que Pio Tchi causait ? »

Li Tchi te raconte comment les grands pieds de sa petite soeur ont fini par être très, très utiles.