Lundi, jour de peur

Lundi, jour de peur« … Steve Mallette s’approche.
– On se met ensemble, tit-Jul ?
– T’es malade ? Pour que je me tape tout le travail à ta place ?
Le gros monstre colle son nez sur le mien.
– Tu te penses bien fin, Julien Potvin.
Il tapote mon front avec son doigt d’orang-outan.
– Personne n’est parfait tit-Jul.
Un jour ça va t’éclater en pleine figure : t’es pas mieux que les autres ! »

Danielle Simard amorce une nouvelle semaine de lecture. Julien Potvin n’a qu’à bien se tenir !

L’illustration de la couverture est de Danielle Simard.
Les illustrations intérieures sont de Caroline Merola.

Poèmes des villes, Poèmes des champs

Poèmes des villes, Poèmes des champs
Les maisons de ma rue

Cinquante maisons à trois étages.
Une famille par étage.
Et ça, c’est fantastique,
car j’ai beaucoup d’amis
pour partager mes jeux.
J’explique tout ça à Frédéric
qui vit à la campagne
dans une maison plantée
tout près d’un champ de blé.
Pour lui, espace égale liberté.
Pour moi, des maisons collées,
c’est une promesse d’amitié.

Ma maison a cent ans

Je vis dans cette maison centenaire
entourée de champs de blé,
d’un verger et d’un potager.
Ma maison craque,
mais c’est un nid solide.
Ses murs sont tapissés
du courage et de l’amour
de tous mes ancêtres.
J’ai souvent l’impression
d’entendre battre leurs cœurs,
surtout quand la pluie tombe
sur le toit de tôle bleu nuit.

Ma soeur n’est pas un cadeau

Ma soeur n'est pas un cadeau« Entre la maison et le centre commercial, ma jeune soeur Isabelle échappe sa botte cinq fois !
La première fois, je suis désolé pour elle, avec son pied menu exposé aux morsures cruelles de l’hiver. La cinquième fois, la pitié se transforme en exaspération.
Oui, il y a des jours où ma soeur n’est vraiment pas un cadeau ! »

Dominic n’est pas très emballé à l’idée de trimballer sa petite soeur au centre commercial.