Une fugue en soi

Une fugue en soiPatrice, 13 ans, vit dans une famille dysfonctionnelle. Pendant que sa mère et son faux père se chicanent, il dessine et monte à bord de ses dessins comme un naufragé sur son radeau. Il s’invente un Monde à l’endroit où il ne se sent pas tout seul « comme dans leur Monde à l’envers, où tout va de travers. »

Comment réunir son univers intérieur à la réalité ambiante quand personne ne nous écoute et que rien ne nous ressemble, quand les autres nous ridiculisent, quand on a l’impression d’être emprisonné au creux d’un village perdu comme une bestiole au fond d’un bol ?

Les personnages des dessins de Patrice peuvent-ils l’aider ? Une oeuvre d’art peut-elle lui révéler un secret ? Son vrai père reviendra-t-il pour fêter ses 14 ans, comme il l’avait promis ? Patrice arrivera-t-il à venir au monde ?

Les Nordiques n’ont pas froid aux yeux et autres poèmes sportifs

Les Nordiques n’ont pas froid aux yeux et autres poèmes sportifs

« Qui a dit que la poésie et le sport
ne font pas bon ménage ?

Certainement pas Pierre Labrie. Les Nordiques
n’ont pas froid aux yeux s’articule sur trois
sections pour autant de grands thèmes,
soit le hockey, les disciplines olympiques et les
sports de longue haleine.

Les poèmes sportifs et les textes informatifs
de ce livre feront battre le coeur de ceux qui en
oseront la lecture.

Prêts ? 1, 2, 3, lisez !

Vachement sanglant

Vachement sanglantLe détective Poulette s’emmerde royalement au boulot. Comme les criminels semblent se tenir tranquilles, son supérieur l’envoie à la campagne pour enquêter sur le « meurtre » de deux vaches, mortes dans des circonstances particulières. Rien de très palpitant…
Quelques jours plus tard, le détective Leboeuf, vient le consulter sur une affaire étrange et sanglante. À quelques jours d’intervalle, un individu tordu a charcuté deux hommes dans le même parc : des parties de leur corps ont disparu. Les questions habituelles font surface : qui, quand, comment et pourquoi ? L’endroit étant déjà connu, pas besoin de se demander où. Poulette et Leboeuf unissent leurs efforts pour résoudre cette affaire qui ne tarde pas à prendre de l’ampleur.
Un heureux mélange d’intrigue policière et d’humour vachement bien dosé !

« — Je n’ai aucune piste sérieuse pour l’instant.
Évidemment, pour réussir cette opération tout en gardant Saint- Gelais vivant, il fallait que l’agresseur soit un fin connaisseur en médecine. L’incision et les points de suture ont été réalisés par une main experte, rien de moins. »